En images

[CR] Foulées du Lavoir 2019



https://www.lafilleauxbasketsroses.com/2019/09/cr-foulees-du-lavoir-2019.html
5ème édition de cette course champêtre et 5ème édition sur la ligne de départ pour moi ! LE Rendez-vous du 15 août à ne pas rater !

Même si le réveil à 4h30 du matin pique un peu…la prochaine fois on essayera de trouver un toit dans le coin parce que même si la Creuse n’est pas loin il faut quand même être à l’heure sur place…
On retrouve donc ce charmant village creusois pour le jour de l’année où il y a plus de monde que de fleurs des champs !
 Pas spécialement préparée pour cette course et un peu dans le creux de la vague niveau motivation, je décide d’y aller sans pression, juste dérouler les baskets sur des jolis sentiers.
Le départ est donné, nouvelle année, nouveau parcours, que va nous réserver Philippe cette fois ci ?
Crédit photo Mickael Henry
 Hors de question de se mettre dans le rouge, je prends un rythme de croisière dès le départ et ça me va bien, on verra plus loin ! Pendant la première moitié, je me fais doubler et redoubler, ce n’est forcément le plus agréable pour une petite coureuse de fond de peloton mais voilà aujourd’hui c’est comme ça, il doit rester quelques concurrents derrière moi quand j’arrive au ravito de mi-course, un bout de chocolat et un peu d’eau et la promenade continue !
Je garde exactement le même rythme mais à partir de là c’est moi qui double, un concurrent, puis deux puis plusieurs, et pourtant la montre l’atteste bien je n’accélère pas !
Crédit photo: Thibaut Thuret
 Le parcours est jonché de jolies décorations c’est dommage j’aurai aimé vous montrer mais je suis quand même là pour courir et même si c’est à petit rythme je ne fais pas l’affront de sortir le téléphone pour quelques souvenirs !
 On passe au bas de la côte tant redoutée lors des deux premières éditions, je suis presque contente de la retrouver mais non, virage à droite et on s’en éloigne, dommage, l’année prochaine peut être !
La fin du parcours me perd un peu dans mon orientation, je n’arrive pas trop à voir par où on va arriver et franchir l’arche d’arrivée, mais je mets quand même un coup d’accélérateur dans le dernier kilomètre et remonte encore quelques concurrents.
Ligne d’arrivée franchie, médaille en bois sculptée autour du cou, en voilà une belle course de faîte !

Crédit photo Mickael Henry
Bien régulière dans mon allure et bien contente de l’effort fourni (mais pas trop) de quoi se remettre le pied à l’étrier des courses…J’hésite même le temps de quelques secondes à repenser à un marathon d’automne, mais l’idée repart d’elle-même ! on verra ça en 2020 !

Commentaires

  1. Comme d'habitude tu assures avec le sourire.
    J'ai testé un des soutien gorge que tu avais conseillé mercî.
    Belle et douce journée

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire