En images

[CR] Marathon de Nevers - Ekiden

https://www.lafilleauxbasketsroses.com/2019/11/cr-marathon-de-nevers-ekiden.html
Hello
Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (ou dans la vraie vie) vous savez que j'ai passé un grand week end de course dans ma ville, fin octobre.
Mon week end choc se composait d'un Ekiden le samedi soir sur le circuit de Nevers-Magny Cours et d'un marathon en duo le dimanche matin.
Je vais d'abord vous parler de ma course d'équipe nocturne.

Pour commencer un petit rappel des sources de l'Ekiden
source Wikipedia
Le relais ekiden est une course à pied sur route d'origine japonaise.
Cette épreuve consiste en la succession de relais sur route par équipes de six relayeurs. Habituellement, la somme des diverses distances à parcourir par l’ensemble des candidats d’une équipe doit être égale à celle du marathon, soit 42,195 km ; dans ce cas, les six coureurs doivent successivement parcourir les distances suivantes : 5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km et pour finir 7,195 km. Ils se transmettent un témoin plus léger que celui des relais 4 × 100 m, pour ne pas entraver le coureur. Le témoin traditionnel est une écharpe en tissu appelée le tasuki. 

Ce rappel étant fait nous revoici dans la Nièvre!
Depuis le temps que je vis ici et que j'ai commencé la course à pied, fouler le mythique circuit de formule 1 était un rêve, alors quand l'occasion s'est présentée j'ai sauté sur l'occasion et je me suis mise à la recherche d'une équipe pour m'accompagner! Après quelques échanges avec mon entourage familial et amical, l'équipe était vite formée sous le nom de Nevers Run Alone (jeu de mots vous l'aurez compris!)

Chacun a rapidement indiqué la distance qu'il souhaitait courir et voilà, il fallait juste s'entrainer!
Bon là encore si vous me suivez, vous avez remarqué que mes entrainements sont plutôt light en ce moment, donc pour moi ça sera un 10km "à la cool" s'il vous plaît!

Le jour J arrive et l’excitation de cette course si magique est bien là, je n'ai jamais eu l'occasion d'aller voir ce fameux circuit qui n'est pourtant qu'à quelques kilomètres de la maison...
Le retrait des dossards est donc l'occasion d'y aller "de jour" avant la version nocturne qui nous attend ce soir là.

Je récupère mon kit "Ekiden" et celui du marathon Duo, qui sont ma foi bien garnis, sac, T-shirt, chaussettes, bracelet, nougatines et même une bouteille de Pouilly pour la course du dimanche! Pour une première édition par cette organisation, c'est top...

Après ouverture en détail du kit, je serais un peu déçue par la grande marque de chaussettes qui nous a (je pense) refourguer ses invendus, car je me retrouve avec 4 chaussettes droite et mon frère avec 2 chaussettes gauche (dommage on ne fait pas la même pointure...) et il en est de même pour d'autres coéquipiers mais pas tous....Bref il s'agit là d'un détail!

Le soir arrive, la joyeuse équipe est prête habillés aux couleurs de l'arc en ciel!

Le départ est annoncé à 20h mais on comprend vite qu'on ne partira pas à l'heure, la course de voiture qui tourne à ce moment là ne s'arrêtant qu'à 20h10. Mais on patiente calmement en discutant avec les nombreux coureurs présents (116 équipes de 6 coureurs ça fait un peu de monde!)
Les minutes s'égrainent, les voitures tardent à rentrer au stand, puis c'est l'heure des (interminables) podiums...Les coureurs s'impatientent, les organisateurs n'y peuvent rien et sont (j'ai l'impression) aussi dépités que nous!

Après presque une heure de retard, le départ est enfin lancé, chez nous Armelle prend le premier relai de 5km qu'elle boucle avec le chrono qu'elle espérait, puis c'est mon tour, ça y'est j'y suis enfin!
Je pars trop vite (comme d'hab) mais j’écarquille les yeux comme jamais, déjà parce qu'il fait nuit et qu'une chute serait mal venue et parce que ça y'est je cours sur le circuit!!! (oui je m'enflamme pour pas grand chose car j'ai plus l'allure d'un caillou que d'une formule 1)

Estoril, Adelaide, ces noms là je les connais, et je sais que ce n'est pas plat, je le sens bien dans mes jambes aussi, je profite du faux plat descendant de Nurburgring pour relancer un peu mais je sais que la ligne droite d'Imola va vite me rappeler à l'ordre! Au château d'eau, le virage nous annonce la descente vers la fin...mais que nenni! un aller-retour dans les stand s'impose pour avoir la bonne distance de 5km....et surtout il faut repartir pour un second tour!

Attention photographe!
Je rentre le ventre et allonge la foulée pour avoir la photo parfaite (mais ça c'est dans ma tête) en vrai ça donne:

Crédit photo Orga

Le second tour est dur, très dur, je sais ce qui m'attend et je suis bien au dessus du rythme de ma forme du moment, mais j'ai envie de tout donner pour mon équipe du jour et je cavale autant que je peux! L'ambiance du public en délire me porte, non je rigole le circuit est désert et j'ai l'impression d'être seule au monde, même si mon chéri déboule de nulle part au détour d'une tribune pour m'encourager, il m'aurait presque fait peur dans la pénombre ! Je continue sur les chapeaux de roues, pas de changement pneus, pas d'arrêt aux stands, à fond la gomme dans les virages!
Je passe le relai à Audrey très fière de ma course très régulière et sans passage dans les graviers!

Je cherche le ravito pour refroidir la machine mais je dois couper la route des coureurs pour l'atteindre de l'autre côté de la piste...Pas grave je m'en passerai, mais personnellement je l'aurai mis du côté où les relayeurs sortait du circuit...

Audrey fait une belle course, puis Cyril qui fait un 10km à fond les ballons, puis suivent Sylvain qui aura le droit au feu d'artifice pendant son tour et Claire qui elle devra faire un grand tour comme nous, puis un petit tour (en bleu sur le dessin du circuit ci dessus) pour avoir les 7.195km (voire un peu plus) mais beaucoup de sixième relayeur ont fait soit 2 petits tours (6km) soit 2 grands tours (10km) donc pas facile d'avoir les classements exacts pour nos pauvres 6ème relayeurs...(et du coup un classement général faussé aussi; mais bon on était pas là pour ça) ...

Malgré quelques couacs sur cette première édition (qui seront réglés, j'en suis sûre, pour la prochaine) on a adoré cette course; on était tellement contents de notre équipe, et chacun de sa course perso que ce n'était qu'une superbe expérience! à 1h et quelque du matin tout le monde est rentré chez lui et a pu rêver de ce circuit juste pour nous....



Bon je vous annonce que le réveil pour le marathon duo a été très difficile le dimanche matin...mais ça c'est une autre histoire!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

[Test] Suunto 3 Fitness

[CR] Tour du lac de Vassivière