11 oct. 2018

[CR] semi marathon de Lyon


Le semi marathon, la distance que j'aime courir en compétition mais que je redoute aussi depuis Vichy (oui je vais vous la rabâcher un moment cette course)
Alors celui de Lyon, je le mettais dans ma préparation pour le marathon de Dublin, comme ça pas de pression et de toute façon, je n'ai pas la forme que j'avais pour celui de Nevers où j'avais battu mon record sur la distance.
Surtout que la veille c'était le premier spectacle de danse de ma fille, donc hors question de le rater (même si ça n'avait pas été le premier en fait) je ferai la route le matin avant la course.
Donc après quelques heures de sommeil et les 3 heures de route me voici à Lyon au lever du jour, sous des trombes de pluie, quel temps horrible après les nombreuses semaines de beau temps que nous avons eu...

Au final je décide de quand même faire la course en short t-shirt, il pleut mais il ne fait pas froid!
Le T-shirt Vital, c'est parce que j'ai gagné mon dossard sur leur page Facebook
9h c'est le départ de ma vague, ça fait longtemps que je n'ai pas fait une course avec une telle foule mais les avenues lyonnaises sont larges, on ne se sent pas entassé, et avec tout ce monde j'ai l'impression de doubler tout le temps, c'est motivant!
La première moitié de la course est une longue ligne droite sur les quais de Saône, la pluie ne cesse pas et je suis bien contente d'avoir pris ma casquette pour m'en protéger!
Les jambes répondent bien, pas de défaillance, même si je trouve ce parcours un peu monotone...Mais la météo n'aide pas...Je passe le 10ème kilomètre en 54min51 devant le superbe restaurant de Paul Bocuse. Mais pas le temps de réfléchir gastronomie, le retour va être long!
Crédit photo: Wikipedia
On traverse la Saône et c'est reparti en sens inverse.
Ce coin de la banlieue lyonnaise possède des maisons vraiment majestueuses, je lève alors un peu le nez pour les admirer, en essayant de ne pas tomber quand même!
Le ravito du 15ème (je ne m'arrête pas j'ai tout prévu et rien n'oublié pour une fois!) un virage à angle droit à gauche et on arrive au moment que je redoute le plus, le passage sous le tunnel de la Croix Rousse. 2km entier sous un tunnel, je déteste déjà ça en voiture, mais alors en courant...les quelques mètres sous les tunnels du marathon de Paris m'avait coupés les jambes...que va-t-il se passer ici?
Il y a des jolies animations lumineuses sur les parois, j'essaye de les regarder pour oublier la sensation d'oppression que je ressens, j'ai chaud, le bruit résonne...Vite la sortie...Elle arrive enfin, mais contrairement à Paris, j'ai continué à courir, je n'ai même pas baissé le rythme!

une bouffée d'air frais me vivifie à la sortie, mais très vite c'est surtout une sensation de froid que je ressens, allez plus que 3 kilomètres, il ne faut plus se relâcher. on est maintenant dans le centre ville le Lyon, l'arrivée est proche, mais il faut se méfier. Les pavés et les plaques métalliques sur la place de la mairie sont glissantes, il faut donc faire attention!
Pour vous donner une idée de la météo, dommage que les photos soient chères j'aurais bien illustré mon CR avec...

Place Bellecour, c'est la fin, mais cette place est très grande et il faut en faire tout le tour, je trouve ça interminable, surtout que je sais que mon record est à portée de baskets, ça va se jouer à très peu, il ne faut pas faiblir.

La ligne d'arrivée, le chrono arrêté à 1h54m31, je fini ce semi avec trente secondes de moins que le dernier, contente de mon résultat et sans avoir physiquement peiné (même si le tunnel a été une vraie épreuve).

Comme toute belle histoire, elle se termine autour d'un banquet et d'une bonne cervoise dans un restaurant italien très sympathique avec une bonne bière!

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Bravooooo
    Tu devais manger quand mes hommes sont arrivés.
    Belle et douce journée

    RépondreSupprimer