En images

[CR] Marathon de la Loire 2019


 https://www.lafilleauxbasketsroses.com/2019/05/cr-marathon-de-la-loire-2019.html
Hello !
Comment allez-vous aujourd’hui ? Moi ça va ! je récupère peu à peu de mon huitième marathon qui s’est déroulé dimanche à Saumur.
C’était mon centième dossard, qui aurait cru que ça arriverait un jour…
Et aujourd’hui jour pour jour cela fait 8 ans que je cours…jolie coïncidence !
Pour ce marathon, je voulais faire les choses bien pour enfin faire tomber mon chrono et me rapprocher des 4h, 4h15 aurait déjà été une belle avancée.
Pour cela, je m’étais décidée pour une vrai prépa, un coach, de vrais entrainements, tout se passait bien jusqu’à début mars (prépa commencée en janvier), une petite pointe de douleur à l’aine, mais ça va, rien de méchant je continue les entrainements en occultant cette douleur…
Ce fût une belle bêtise car début avril, plus possible de courir, je ne marche même plus sans boiter…direction la case ostéo et surtout la case repos…3 semaines sans quasiment m’entrainer…le marathon parfait s’éloigne.
Trans Aubrac en relai, fin avril, la douleur a quasiment disparue, c’est un vrai point positif, il va me rester 3 semaines pour reprendre un peu de rythme, mais ma chute idiote signe définitivement l’arrêt de ce marathon…J’en parle au coach, je laisse tomber le plan, basta…
Mais je suis inscrite et  je dois aller sur cette course avec des amies (et la famille) qui eux seront sur le semi, alors je passe chercher mon dossard et après discussion avec Cyril, je décide de quand même prendre le départ, ça fera toujours une expérience même si je sais que le chrono ne sera pas celui escompté.
Je me fixe quand même un plan de course, et pars sur la base d’une sortie longue (très longue).
Pour simplifier j’aimerai partir lentement puis essayer d’accélérer tous les 10km pour finir sur les bases de mon allure semi…Alors là c’est la théorie, bien sûr en pratique ça ne se passe jamais comme on l’aurait imaginé !
Le matin de la course, il fait beau, c’est top car l’année dernière j’avais couru le 10km de Saumur sous des trombes d’eau et je n’avais pas vraiment envie de revivre ça !
Ceux du semi sont partis en navette à leur point de départ qui sera mon point de mi-course, je suis un peu seule au milieu de ce peloton coloré (3000 participants d’après les inscriptions).
9h c’est parti, si je veux respecter mon plan de vol je ne dois pas me laisser emporter par la foule, c’est bon je suis un peu au-dessus de ma cible mais ça passe, il y a beaucoup de monde pour nous encourager en ce début de parcours, c’est vraiment très agréable, une petite boucle dans la belle ville de Saumur puis nous arrivons sur les bords de Loire. Le parcours pourrait paraître rébarbatif une longue ligne droite d’un côté de la Loire puis la-même de l’autre côté, mais au final…pas du tout !

 Il y a des animations musicales tous les kilomètres, on passe de village charmant en village charmant, les maisons troglodytes le long de la route donnent un air original à cette course pour celui qui n’est pas d’ici ! L’Ambiance dans chaque village est au top, j’apprécie vraiment ce premier semi, au bout de 10km j’accélère un peu comme prévu et cela passe bien ! Une petite pause pipi au 15ème kilomètre fait un peu chuter la moyenne mais pas de quoi s’inquiéter !
Je m’arrose à chaque point d’eau (environ tous les 2.5km) pour ne pas vivre une deuxième fois la catastrophe de Poitiers, mais la chaleur est loin d’être la même, même si le soleil est au zénith il doit faire à peine une vingtaine de degrés. Je passe le semi dans les temps que je m’étais fixée et allez c’est bon, y’a plus qu’à rentrer…
Vous vous en doutez, ce n’est pas ce qu’il va se passer, enfin pas aussi facilement !
Le retour est plus…je ne trouve pas le mot juste, mais je n’ai pas le même enthousiasme que sur l’autre rive, les animations et le public sont toujours là mais c’est différent…Vers le 25ème je commence à avoir des crampes abdominales (manque de gainage ? mauvaise gestion de l’alimentation…) et je commence à avoir mal aux pieds…Le reste de la course se fera en « start and go » 200mètres pour souffler et marcher 800mètres de course au meilleur rythme que je puisse…
Je double et redouble les mêmes personnes qui me doublent et redoublent encore, on commence à en rire d’ailleurs ! même si le corps sans entrainement commence à faiblir, le moral est bien là, alors je continue ma promenade !
Vers le 37ème je croise Cyril qui m’encourage, le retour dans Saumur est tout proche !

Un petit tour sur l’île Offard, j’en ch** mais je garde le sourire, je croise le frangin avec Cyril puis les copines qui m’encouragent

juste avant de retraverser la Loire et d’entrer dans la ville, un dernier petit tour au milieu des terrasses bondées et des tables qui regorgent de mets succulents qui embaument mes narines, hummmm ça donne faim ! puis on redescend sur les quais, on est, à ce moment-là, trois nanas à se suivre et s’encourager pour ne pas lâcher, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait…^^
La ligne est là, le long tapis bleu nous tend les bras, c’est fait, un marathon de plus, et un très joli ! Dommage pour le chrono, mais je savoure quand même cette jolie médaille !


Maintenant on va se retaper bien comme il faut pour repartir vers de nouvelles aventures sportives !

Photos: Arnaud, Armelle, Aline, Cyril et moi

Commentaires

  1. comme toujours joli récit belles photos merci, et surtout du courage du courage et encore du courage bravo Marie un marathon de plus et un marathon fini!!!! biz les Trucidiens.

    RépondreSupprimer
  2. Super compte-rendu. Une région que j'adore et que j'ai parcourue à vélo. J'aimerai faire ce marathon.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

[Test] Suunto 3 Fitness

[CR] Tour du lac de Vassivière