19 déc. 2018

CR Corrida de Sancerre 2018

En cette période de fin d’année fleurissent les courses appelées « Corrida » et dans mon entourage de non coureurs, je vois souvent des sourcils se lever lorsque je dis que je vais participer à une corrida !

Et non pas de vachettes et de banderilles je vous rassure, mais si vous êtes un peu curieux je vous invite à lire cet article (à lire ici) qui vous expliquera l’historique et l’étymologie des courses/corrida !

En attendant samedi soir avait lieu la première édition de la Corrida Sancerroise, donc une course festive et pas très loin de la maison, deux bonnes raisons de chausser les baskets !

Cyril profite de cet événement pour aller faire une sortie longue dans le Sancerrois, c’est que qui chez nous se rapproche le plus de ce qu’on pourrait appeler du dénivelé, alors autant en profiter !

Et pendant ce temps Charline (9 ans) et moi allons chercher nos beaux dossards et le cadeau du jour, qui sera un bonnet de Père Noël, en même temps c’est de circonstance me direz-vous!

La moitié du montant des inscriptions est reversée au Téléthon, donc on court et en plus on fait une bonne action, que demander de plus ? Du beau temps ? Ok ça ne serait pas du luxe, car la météo du jour est vraiment très tristoune, un mélange de pluie et de neige, un temps froid et humide, tout ce que je n’aime pas…La preuve j’ai même prévu le cuissard tellement la météo est moche (alors que le matin même je courrais en short sous un soleil d’hiver) !

La nuit tombe doucement sur la butte sancerroise, et une fine pluie verglaçante fait son apparition, l’organisation décide de shunter une petite partie du parcours pour éviter un escalier qui deviendrait vite dangereux avec ce temps…

17h30 et quelques poussières, c’est bon, les fauves sont lâchés, un joli peloton de 155 coureurs pour cette première édition (avec environ 50% de femmes) des pères et mères noël qui courent partout dans Sancerre voilà qui est bien saugrenu !

crédit photo: Laetitia Cosnier Sabatier-Ville de Sancerre- Benoit Roumet-Elodie Desreumaux

Le parcours est très court, une boucle de 1.8km environ à parcourir 3 fois, qui dit parcours court, dit parcours rapide, je l’ai vite appris à mes dépend depuis mes débuts en course à pied, je ne suis pas une coureuse rapide, je dois me faire une raison, on me double, à droite, à gauche, j’entends les bénévoles qui nous disent « virage serré à droite » « attention ça glisse ! »

Ah oui pour ça, ça glisse, je sens quelques fois que mes baskets ont envie d’aller vite que moi, et il ne faudrait pas grand-chose pour me retrouver le popotin au sol ! Mais non je tiens bon et reste debout !
Le parcours est varié mais jamais plat, il faut tout le temps être en train de relancer, c’est aussi ce qui fait le charme de Sancerre et par conséquent de cette course !
Crédit photo: Le Berry Républicain

Je souffle beaucoup, ce n’est vraiment pas une course aisée, je ne sais absolument pas à quelle allure je suis mais le cardio est bien haut, j’espère quand même pouvoir aller jusqu’au bout sans m’arrêter, la distance est courte mais je suis au rupteur depuis un bon moment…

Avant d’entamer la troisième boucle, j’entends une fusée derrière moi, puis deux puis trois, ce sont les premiers, qui eux terminent leur course ! Ils ne seront que trois à me prendre un tour, ce qui n’est pas si mal, il y a encore quelques temps une bonne majorité du peloton me passait devant dans ce genre de course en boucles.
oui oui je suis bien devant Olivier Urlacher! (Bon ok il a presque un tour d'avance sur moi!)

Sur la fin de la dernière boucle, j’arrive à rattraper quelques concurrents et les doubler, j’attrape la main de Charline pour les derniers mètres, je vois l’arche, qui est dégonflée, suis-je si en retard ? Ils sont en train de ranger, déjà ??? Mais non juste un problème de soufflerie, de gentils bénévoles maintiennent l’arche à bout de bras pour que je puisse passer en dessous.

J’arrête ma montre, que je n’étais même pas sûre d’avoir lancée au départ ^^ et je suis bien contente de ma course et d’avoir été présente à cette première édition ! Et pour ceux qui me connaissent bien je pourrais même ajouter « et sans tomber ! »

Je finis dans la première moitié du classement et 7ème de ma catégorie, même à ce niveau je m’améliore ! Comme quoi les entraînements finissent par payer !
Sancerre RDV l’année prochaine pour la 2ème édition, avec le beau temps…ou avec des patins à glace je serais prévoyante !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire