[CR] O'Bivwak 2024 partie 2

 


Hello
Avouez le c'était une torture de devoir attendre la suite du récit...
Alors retournons y, 4h50 du matin, malgré un réveil annoncé par l'organisation à 5h, on entend déjà le fourmillement autour de nous, mais difficile de sortir du duvet, il fait environ 5°C dehors (et quasiment pareil dans la tente) et j'ai juste envie de garder les quelques degrés supplémentaires que m'apporte mon cocon. La musique commence à retentir, un joueur de clarinette nous réveille tout en douceur, cette fois ci pas le choix, il est temps de se lever.
Le spectacle hors de la tente vaut le détour, un lever de soleil magnifique sur le Puy de dôme, des couleurs qui donnent la pêche pour la journée. 
 
 

J'accumule les couches pour le pas avoir froid (et ça allège le sac au passage), le camp de base est plié en 2 temps 3 mouvements nous voilà prêts à repartir pour une matinée qui s'annonce au moins aussi longue que l'après midi de la veille (vous suivez?)
Le report se passe cette fois ci sans encombre et on se rend vite compte que l'orientation sera complètement différente et qu'on va tourner aujourd'hui autour des volcans (avec de grandes zones interdites, ce qui réduit les choix d'orientation). 


Par contre la boue est toujours bien présente et cela dès le départ, on patauge tels des petits cochons (RIP mes belles chaussures jaunes).
On profite du temps clément que nous offre ce dimanche, par contre impossible de courir, mes jambes le refuse catégoriquement, c'est bien dommage car cela aurait pu nous faire gagner quelques places au classement.
Je découvre de jolis sentiers que je ne connaissait pas et que j'aimerai bien refaire une prochaine fois, comme celui qui contourne le Puy de Côme et qui sent bon l'ail des ours, j'ai clairement adoré ce passage, même si ce n'était pas le choix le plus court sur la carte.


Depuis quelques balises et même depuis la veille, on croise et recroise un autre couple sur notre parcours, nous avons des choix et des stratégies complètement différentes sur chaque balise (ou presque) mais on finit toujours par arriver en même temps, c'est assez drôle et ça devient vite un running gag entre Cyril et moi. A tel point que ce couple nous double (en courant) entre la dernière balise et l'arrivée (900m plus loin) ce qui me vaudra un sprint d’anthologie, au bout de ma vie, au cours duquel on les doublera sans se faire rattraper et on doublera d'autres concurrents de notre catégorie au passage.


Voilà un raid rondement mené on fini à la 60ème place sur 183 pour un total de 20.9km 500D+ pour cette seconde journée
et au classement général de 59ème sur 183 participants sur le parcours D mixte et un total de 45km et 1000D+ environ sur les deux jours.
De quoi avoir envie de revenir l'année prochaine, mieux préparés et prêts à en découdre!

Commentaires

Articles les plus consultés